Sélectionner une page

CENTRE LE FIL

THÉRAPIE BRÈVE STRATÉGIQUE & SYSTÉMIQUE

Envie de changement?

Vous avez tout essayé et ça continue pourtant de vous pourrir la vie? La thérapie systémique statégique bève vous propose un virage pour agir sur le problème. Démarche non pathologisante qui vise à avoir un impact immédiat dans l’ici et maintenant.

ATELIERS

Nous dévelopons des ateliers sur mesure:
harcèlement, cohésion d’équipe, estime de soi, etc.
Lieu: possibilté de venir sur place

INDIVIDUELLES

Consultation à notre cabinet
Au Centre Prévention et Santé à Colombier (CPS)
Langue: français, italien et anglais

GROUPE

Consultations à notre cabinet pour les
Familles et couples
Au Centre Prévention et Santé à Colombier (CPS)

QUI SOMMES-NOUS ?

Notre centre naît de la collaboration entre deux thérapeutes qui pratiquent la thérapie brève systémique et stratégique, en appliquant avec rigueur la méthode de l’Ecole de Palo Alto.

Les thérapeutes

Antonella oeuvre depuis plus de 20 ans, dans le domaine associatif et accompagne les personnes (adultes, jeunes et enfants), avec un engagement constant pour que chacun trouve sa place dans la société, pour la mixité et l’apaisement des souffrances relationnelles. Depuis mars 2020, elle exerce comme thérapeute dans le dispositif intensif du Centre Sésames, centre de thérapie brève systémique à Ferreyres, ainsi qu’au CPS, Centre de Prévention et Santé à Colombier.

Catherine travaille avec les écoles et milieux scolaires en utilisant les outils de la thérapie systémique et stratégique et d’improvisation théâtrale pour apaiser les souffrances scolaires. Elle anime des ateliers pratiques et ludiques pour améliorer les relations entre les enseignants, entre les élèves, entre les différents partenaires scolaires. Elle intervient également dans différentes institutions et créer des ateliers sur mesure sur les thèmes comme le harcelement, la cohésion de groupe, l’estime de soi, etc…

ANTONELLA THOMAS

Thérapeute
en thérapie brève systémique et stratégique

CATHERINE BARONI

Psychologue et thérapeute
en thérapie brève systémique et stratégique

La démarche thérapeutique

Il s’agit d’une approche résolument non pathologisante, car elle s’attache à soigner la relation plutôt que l’individu.

En séance, le patient décrit la situation qui est à l’origine de sa souffrance, en donnant des exemples récents et précis du contexte et du système avec lequel il interagit. Le thérapeute ne se pose plus la question du pourquoi mais du comment. La thérapie consiste à repérer toutes les solutions dysfonctionnelles, pour opérer un changement de vision ou d’interprétation et modifier ensuite radicalement le comportement.

Pour ce faire, entre une séance et l’autre, le patient aura des tâches à accomplir scrupuleusement, afin de pouvoir obtenir une évolution de sa situation.

Introduction à la systémique statégique brève
Origine et postulats


C’est grâce à un psychiatre, Don Jackson, que le Mental Research Institute (MRI) voit le jour à Palo Alto, en Californie, avec le but de développer de nouvelles thérapies.

A partir de 1967, avec la création du Centre de thérapie brève, il systématise de nouvelles approches, nées sous l’égide de la systémique, de la cybernétique et du constructivisme, avec un groupe de thérapeutes tels que Gregory Bateson comme chef de file avec également Watzlawick, Weakland et Fisch, J. Haley

Selon les épistémologues constructivistes, il n’existe pas une réalité objective. Chacun perçoit comme réalité le résultat de l’interaction entre soi-même et ce qu’il observe. Cette réalité est le fruit d’une sorte de réorganisation sur la base de notre intelligence, nos croyances, etc.
En faisant propre ce postulat, l’école de Palo Alto met au point une nouvelle approche qui se concentre sur le problème actuel, sur son mode de fonctionnement ici et maintenant, en interaction avec soi-même ou les autres et sur la possibilité d’opérer un changement.

En effet, le patient est considéré comme contributeur des interactions problématiques, à travers des tentatives de solution inopérantes, voire délétères, même si dictées par le bon sens. Il a donc le pouvoir de développer des stratégies pour ne plus maintenir les solutions dysfonctionnelles et opérer de manière opposée à ce qui, jusqu’à présent, ne marche pas.